Association des Parents d’Éleves des Établissements Scolaires d'Ensisheim et Environs
Association des Parents d’Éleves des Établissements Scolaires d'Ensisheim et Environs

Réforme des Rythmes Scolaires:

Réunion d'information de la Communauté de Communes du Centre Haut-Rhin

Une réunion d'information a eu lieu le lundi 12 mai 2014 à Ensisheim à la Régence, en présence de Mme Fraçoise BOOG, Michel HABIG, des maires, des directeurs et des représentants des parents d'élèves des diffèrentes écoles de la CCCHR, pour présenter le decret sur les assouplissements de la Réforme des Rythmes Scolaires.

Après une présentation de ceux-ci, les participants ont pu débattre et poser les questions qu'ils souhaitaient.

A ce jour, la plupart des communes de la CCHR restent sur leur position: celle de souhaiter l'abrogation de cette Réforme.

Les sénateurs bougent aussi.

La sénatrice UMP du Haut-Rhin Catherine Troendlé a répété à Benoît Hamon, ministre de l’Éducation, la volonté du groupe UMP au Sénat de suspendre la réforme sur les rythmes scolaires.

 

« Un moratoire s’impose jusqu’à la rentrée 2015. Il faut une loi préalable garantissant l’intérêt de l’enfant et répondant aux besoins des communes », a-t-elle affirmé, lors des questions d’actualité.

« Vous nous jugerez d’ici deux ou trois ans au niveau atteint par les élèves de CM2 », a répondu Benoît Hamon.

 

Les sénateurs alsaciens UMP Françoise Boog, Francis Grignon, Fabienne Keller, André Reichardt, Esther Sittler et Catherine Troendlé ont co-signé un appel pour ce moratoire, « tant que l’État n’assumera pas clairement la compensation intégrale et pérenne des coûts réels de cette réforme. 

Manifestation Gilets Jaunes MULHOUSE

Ce samedi 17 mai au matin, une centaine de parents et une quinzaine d'élus du Haut Rhin ont manifesté dans les rue de Mulhouse pour l'abrogation de la Réforme des Rythmes Scolaires. Cette manifestation s'est terminée par un pique nique au Parc Salvador.

Deux élus du conseil municipal d'Ensisheim ont participé à cette manifestation.

Mardi 11 mars 2014

 

Journée riche en événements pour l’avenir de nos enfants!!!!!

 

Tout d’abord, la presse annonce ce matin que le Gouvernement de François Hollande aurait renoncé à la création de 60 000 postes dans l'Education nationale, constatant qu'il n'avait pas les moyens de financer cette mesure.

 

Ensuite, nous apprenons que la FCPE, par la voix de son président, souhaite le maintient de Vincent PAILLON si il a remaniement ministérielle. Mais cerise sur le gâteau, elle dénonce les parents qui manifestent contre la Réforme des Rythmes Scolaires comme des preneurs d’otages lors des élections municipales. Il serait peut être intéressant de se rappeler que ce président avait demandé à ses adhérants d’appeler à voter contre les candidats contre la Réforme des Rythmes Scolaires. (voir l’article ci-dessous).

 

Voir Le café Pédagogique

Conseil Municipal du 17 février à Ensisheim

 

Lors de sa dernière séance, le Conseil Municipal à la demande du Maire, a décidé de ne pas transmettre les horaires de classe pour la rentrée 2014 au Rectorat et de demander au Ministre de l'Education Nationale de revoir cette réforme en concertation avec tous les acteurs et dans l'interêt de l'enfant.

Cette décision a été prise suite à l'intervention de M. MARETS Patric, conseiller municipal, dans laquelle il expose les craintes, les constats, les demandes des parents d'élèves qui souhaitent la remise à plat de cette réforme.

La majorité du Conseil s'est prononcé pour cette décision, l'oposition refusant de prendre part au vote prétextant n'avoir pas été informé de cette intervention. 


L'intervention de M. MARETS, Conseiller Municipal
Réforme des rythmes scolaire..pdf
Document Adobe Acrobat [18.5 KB]

La F.C.P.E. joue les troubles fêtes.

 

En effet, bien que se disant apolitique, elle invite ses adhérents à prendre partie dans les élections municipales pour imposer la Réforme des Rythmes Scolaires. Elle pousse ses adhérents à convaincre les électeurs à voter contre les maires qui ne mettent pas en place ces Rythmes selon les directives gouvernementales.

 

On sait aujourd'hui qu'une subvention exceptionnelle de 150000 Euros a été attribuée à la FCPE Nationale alors que la PEEP et  l'UNAAPE n'ont pas reçu leur subvention respective annuelle.

 

On comprend mieux ce qui se passe dans certains conseils d'école de notre ville.

 

Constatations sur le Projet des

« Rythmes Scolaires »

au niveau nationale:




Le projet qui a été mis en place dans certaines communes lors de cette rentrée scolaire, est de plus en plus mal perçu par les parents et les enseignants.

Ceux-ci mettent en avant la fatigue des enfants, la précipitation de la mise en place de la réforme imposée sans une vraie concertation de toutes les parties intervenantes ou demanderesses.

De plus les enfants sont les oubliés de cette réforme, comme ils le sont bien souvent lors des grandes réformes, contrairement à ce que nous annonce M. le Ministre de l'Education nationale, ce lundi 31 septembre 2013 sur TF1. Aujourd'hui encore, il refuse d'entendre les parents, les maires et continue d'imposer cette réforme soutenue par la FCPE.


Patric MARETS, président de l'APEESEE.

Comité de Pilotage

La commune d'ENSISHEIM en accord avec les directrices d'écoles et leurs conseils d'écoles ont décidé de reporter la mise en place du dispositif "Rythmes Scolaires" à la rentrée 2014/2015.

La mise en place d'un comité de pilotage s'est faite le jeudi 13 juillet 2013. Celui-ci est composé des directeurs et des représentants des parents d'élèves, d'élus et des services de la ville. Il est chargé d'établir la trame du projet qui mènera à la mise en œuvre du dispositif. Ce dernier drevrait être transmis pour avis à l'Éducation Nationale fin janvier 2014.

 

Après plusieurs réunions du comité de pilotage, la Ville s'aligne sur la décision de la CCCHR qui a opté pour un élargissement du périscolaire après l'école comme cela est déjà le cas aujourd'hui. Elle propose des nouveaux horaires pour le rentrée 2014-2015 qui sont approuvés par le comité de pilotage et sont proposés aux Conseil de chaque école d'Ensisheim. Ceux-ci ont été étudiés afin de répondre au mieux aux contraintes des transports scolaires et des créneaux de repas des enfants du périscolaire et des parents.

 

Chaque conseil d'école a voté les nouveaux horaires de classe pour la rentrée 2014/2015 en lien avec les propositions de la Ville. Seul le conseil de l'école Jean-Rasser a choisi un autre horaire que celui proposé. 

Réponse à M. le Ministre

Rythmes scolaires : Vincent Peillon "demande à tout le monde un effort"

 

M. le Ministre de l'Education Nationale reste "ferme". Pas question de plier sur la réforme des rythmes scolaires, malgré la colère des parents, des enseignants, des élus, des intervenants.....

 

Il était l'invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro le dimanche 18 novembre.

 

"Les parents doivent changer leurs habitudes, c'est important", nous dit-il.

Oui M. le Ministre, les parents vont refuser de travailler après 15h30 pour récupérer leur enfant et les patrons les laisseront faire sans problème. Il est vrai que c'est l'employé qui commande dans son entreprise ou que les parents n'ont pas besoin de travailler puisqu'ils sont tous des nantis qui payent des impôts.

 

"Les collectivités locales doivent construire des projets éducatifs.", impose M. le Ministre.

Avec quel moyen, M. le Ministre? Mais il est vrai que le gouvernement qui restreint, année après année, les aides de l'état aux communes, a trouvé un bon moyen d'imposer en peu plus les administrés pour remplacer ces aides. De plus qui sera responsable? ... les élus locaux qui augmentent ainsi les impôts pour financer cette réforme.

 

"Sur ces sujets, nous sommes déterminés avec un seul objectif : la réussite des élèves. Les enfants ont droit à cinq matinées de bonne classe, ils y auront droit." dit encore le ministre de l’Éducation nationale.

Il est vrai que, jusqu'aujourd'hui, les enseignants ne faisaient pas du bon travail et que nos enfants allaient en classe perdre leur temps........

 

M. le Ministre les parents ne sont pas d'accord avec vos propos et votre entêtement. Nous voulons que vous abrogiez cette réforme et qu'ensemble, avec tous les partenaires, nous écrivions une réforme plus ambitieuse et réellement conçue pour le bien-être de nos enfants!!!

 

Parents, Elus, Enseignants unissons nos forces pour refuser la "Réforme des Rythmes Scolaires" telle qu'elle est ce jour.

 

Le Conseil d'Administration de l'A.P.E.E.S.E.E.

MERCREDI 13 NOVEMBRE

Manifestation à Ensisheim

 

Ce mercredi 13 novembre 2013 à 10h, une petite centaine de parents et enfants d'Ensisheim et de la Communauté de Communes du Centre Haut-Rhin, se sont retrouvés sous les arcades de la Régence pour manifester leur mécontentement face à la Réforme des Rythmes Scolaires.

 

Après s'être fait entendre devant la Mairie, une délégation de  parents a été reçu par le M. Michel HABIG, Maire d'Ensisheim et Président de la CCCHR, M. Bernard HOEGY, Maire de Réguisheim, des Adjoints et conseillers d'Ensisheim. Les parents ont remis aux élus un courrier demandant l'abrogation de cette réforme.  Les élus se sont engagés à tout mettre en oeuvre pour que celle-ci ne soit pas appliquée.

 

Bilan du boycott dans les écoles d'ENSISHEIM:

Ecole maternelle "Baldé"                                      62 enfants absents sur  96  --> 64%

Ecole maternelle mine "Les Paquerettes"        63 enfants absents sur  80  --> 78,75%

Ecole maternelle "Saint-Martin"                           65 enfants absents sur  95  --> 68,42%

Ecole élèmentaire mine "Les Près Fleuries"   93 enfants absents sur 106  --> 90,56%

Ecole élémentaire "Jean-Rasser"                    143 enfants absents sur 300  --> 47,66%

 

Bilan du boycott dans les écoles de la CCCHR :

BILTZHEIM                                                             22%       des enfants absents

MUNWILLER   R.P.I.                                             85%       des enfants absents

NIEDERENTZEN                                                  22,64% des enfants absents

OBERENTZEN                                                      39,62% des enfants absents

OBERHERGHEIM   Ecole maternelle               54,4%   des enfants absents

OBERHERGHEIM   Ecole élémentaire             50%      des enfants absents

REGUISHEIM           Ecole maternelle               90%      des enfants absents

REGUISHEIM           Ecole élèmentaire             73%      des enfants absents

 

La presse en parle:

 

FRANCE3 ALSACE

 

L'ALSACE 1   /   L'ALSACE 2  /  L'ALSACE 3

 

D.N.A.

 

JEUDI 14 NOVEMBRE 2013

 

C'est au tour des enseignants de montrer leur mécontentement face à la "Réforme des Rythmes Scolaires". A Ensisheim, les 3 écoles maternelle "Baldé", mine "Les Paquerettes" et Saint-Martin ainsi que l'école élémentaire mine "Les Prés Fleuries" sont fermées.


Appel au Boycott d'un Collectif National de Parents d'Elèves

Nos enfants devront aller en classe le mercredi 13 novembre pour rattrapper la journée du lundi 2 septembre contrairement à ce qu'on a pu entendre (rattrappage d'un jour des vancances de Toussaint).

 

Depuis début octobre, un collectif de parents, au niveau national, a lancé un appel au boycott de ce jour de classe pour protester contre la "Réforme des Rythmes Scolaires".


De jour en jour, ce mouvement prend de l'ampleur et  les parents des Comités de Parents de plusieurs écoles d'Ensisheim et du Haut-Rhin ont décidé d'adhérer à ce boycott.

 

Le collectif national souhaite le report de cette réforme après une concertation de toutes les parties concernées.

 

A ce jour l'A.P.E.E.S.E.E. ne peut qu'adhérer à cette demande puisque cette réforme a été mise en place sans une vraie concertation et une vraie réflexion des conséquences pour nos enfants et autres intervenants.

 

Ce mardi 5 novembre, suite à leur demande, le conseil d'administration de l'association a décidé à la majorité de soutenir les comités des parents des écoles d'Ensisheim engagés dans cette action.

Adhésion à l'association

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre association.

Pour nous joindre

A.P.E.E.S.E.E.
3 rue du Canal

68190 Ensisheim

Téléphone : 03 89 81 01 03

 

Mail : apeesee@apeesee.fr